La nécessité de réduire les virus et les vecteurs d’infection

Dans les établissements de santé, les risques de contamination croisée sont nombreux. La plupart de ces événements sont prévisibles, mais certains de ces risques ne sont peut-être pas aussi évidents. Les articles ou équipements qui se déplacent régulièrement ou occasionnellement sont souvent oubliés ou mal nettoyés et désinfectés. Vous trouverez ci-dessous un exemple de diffusion potentielle d’agents pathogènes à partir d’un seul produit.

C.J. Donskey / American Journal of Infection Control 47 (2019) A90-A95

Graphique d'un réseau illustrant les mouvements des fauteuils roulants dans un établissement pendant trois jours. Les transports, y compris les origines ou destinations des patients hospitalisés, sont indiqués en jaune et tous les autres voyages en bleu. Repris de A.L. Jencson et al. / American Journal of Infection Control 47 (2019) 459−461

Graphique d’un réseau illustrant les mouvements des fauteuils roulants dans un établissement pendant trois jours. Les transports, y compris les origines ou destinations des patients hospitalisés, sont indiqués en jaune et tous les autres voyages en bleu.
Repris de A.L. Jencson et al. / American Journal of Infection Control 47 (2019) 459−461

Au cours de la dernière décennie, le système de désinfection Nocospray a été utilisé en Europe et au Canada pour aider à réduire la propagation d’agents pathogènes en améliorant les résultats de désinfection du personnel. Le système aide en permettant de :

1. S’assurer que la dose correcte est appliquée à la zone cible.
2. Compenser la variabilité associée au comportement humain.
3. Être libre de tout biais visuel.
4. Laisser le personnel répondre à d’autres contraintes de temps.